Quelques minutes pour changer d’avis : l’ortie.

QMCA - logoBonjour à tous et bienvenue dans ce nouveau numéro de « Quelques minutes pour changer d’avis ». Nos trois challengers Wooly, Eddy et Violetta sont prêts à en découdre ! Tout le monde est prêt…? 3….2….1 C’EST PARTI !

Je suis une plante qui pousse dans n’importe quel environnement, les bois, les terrains abandonnés, les jardins. On me trouve beaucoup dans les régions tempérées et j’aime surtout les sols humides. Mes feuilles sont en forme de pique (comme l’As de pique) et bien que je sois l’ennemie des jambes dénudées, je peux être mangée en soupe et j’ai de grands pouvoirs médicinaux. JE SUIS JE SUIS… L’ORTIE ! 

qmpca2

L’ortie, l’amie de nos ancêtres 

L’ortie est une plante verte sans parfum, détestée à cause des brûlures qu’elle provoque au toucher,  pourtant elle est comestible et elle était l’une des plantes sauvages dont se nourrissaient nos ancêtres chasseurs-cueilleurs et qui aidait à leur survie.

Depuis la nuit des temps les hommes l’utilisent également pour soigner toutes sortes de maux. Ainsi :

Dans l’Antiquité, l’ortie était très utilisée pour des problèmes liés à la circulation du sang.

Au premier siècle après Jésus Christ, Dioscoride, un médecin grec, la prescrivait pour lutter contre les infections lors de blessures ouvertes et appliquait son jus pour arrêter des saignements de nez. Les Grecs s’en servaient aussi pour soigner les gens atteints de la tuberculose ou encore pour faire pousser les cheveux !

Selon les peuples, on lui trouve encore bien d’autres utilisations. Les Romains par exemple l’utilisaient pour lutter contre les rhumatismes tandis qu’en Inde elle servait à soigner des problèmes de peau et les douleurs articulaires.

Au Moyen-Âge, elle était même considérée comme une plante magique permettant de conjurer le mauvais sort.

Jusqu’au XIXème siècle, on considérait que se frapper le corps avec une botte d’orties était un moyen efficace de lutter contre les douleurs causées par les rhumatismes et aussi un moyen de se réchauffer.

Heureusement que l’on a arrêté cette technique !

Une utilisation inattendue

Autrefois, les fibres d’orties étaient très utilisées pour fabriquer des cordages, des fils et même des vêtements ! Une momie datant d’environ 3500 avant J-C a même été retrouvée enveloppée dans un fourreau réalisé en tissu d’ortie !
Pendant la première guerre mondiale, les Allemands utilisaient les orties pour fabriquer pratiquement tout l’équipement militaire des soldats : tentes, sacs à dos, vêtements. La couleur verte de l’ortie était très pratique  car elle permettait un camouflage naturel.

linda groseille

De nos jours, la fabrication de tissus à base d’ortie est devenue difficile car elle est très délicate et demande un savoir-faire que nous n’utilisons plus en Europe. En Chine par contre l’ortie est toujours utilisée pour fabriquer des vêtements entre autres.

Retour au XXIème siècle :

Mal connue, tombée dans l’oubli depuis le Moyen-Age, l’ortie est souvent considérée comme une mauvaise herbe envahissante et coriace car elle pousse en abondance un peu partout, sans l’aide de l’homme, et s’invite même dans nos jardins. À cause de ses feuilles qui piquent et donnent des boutons, nous avons appris à la craindre et à la regarder d’un mauvais oeil. On utilise même son nom dans une expression qui signifie que l’on va trop loin : « Faut pas pousser mémé dans les orties ! », et pourtant …. on la redécouvre  aujourd’hui !

 Après avoir lu ce qui suit, je suis sûr que vous la regarderez avec bienveillance.

(suite…)

header-vu-par

 

Maïlou Tradition

 

P1030333

L’équipe de Maïlou Tradition

 

Petite société bretonne créée uniquement par des couturières il y a 4 ans maintenant, notre société a fait le pari de la fabrication française. Nous fabriquons des peluches et des doudous pour les entreprises, les marques textiles et les créateurs et bien sûr pour notre marque Maïlou Tradition.

Lorsque nous avons été contactées par Nadia, nous avons été étonnées par son enthousiasme. Son rêve était de faire fabriquer Smarty Le Rat en France et elle avait enfin trouvé une entreprise qui pouvait donner vie à son projet. Sa détermination nous a donné des ailes et nous avons mis tout notre cœur et nos compétences à la réalisation de Smarty. Petit à petit, Smarty a pris forme et la fabrication a commencé. Toutes les petites mains de Maïlou Tradition ont été mises à contribution afin de réaliser la peluche et sa tenue estivale.

Nous avons été très fières d’avoir pu participer à ce projet, d’avoir apporté notre pierre à la vie de Smarty et les remerciement de Nadia nous sont allés droit eu cœur. C’est grâce à des personnes comme elles que nous continuons à mettre notre savoir-faire au service d’une fabrication exclusivement française…

Merci Nadia.

www.mailou-tradition.fr

L’équipe de Maïlou Tradition réalise ma peluche avec amour. Vous pouvez la retrouver dans ma boutique en suivant ce lien.

Maman Chouquette

header2

maman chouquette head

Cliquez sur l’image pour accéder à son blog) 

Maman Chouquette propose un blog plein d’astuces, de tranches de vies et de moments drôles et attachants. Son blog parle avec amour des aventures de sa petite famille à croquer !

Découvrez son très joli article ici !

maman chouquette 1

header-vu-par

Agence VO

 

VO_Ben&Steph

Stéphane Obringer et Benjamin Voituriez

.
« Smarty et VO, c’est l’histoire d’une rencontre inédite. Quand Nadia Katrib nous a présenté Smarty le rat, son histoire, ses valeurs, sa vision du monde, sa volonté de protéger les enfants, ce fut un coup de cœur immédiat ! « L’éducation est l’arme la plus puissance que vous pouvez utiliser pour changer le monde » : Smarty le rat met ses pas dans les pas de Nelson Mandela. Chez VO, nous aimons les aventures qui ouvrent grand de nouveaux horizons.
.
Fondée en 2000 à Strasbourg par deux créatifs, Benjamin Voituriez, directeur artistique, et Stéphane Obringer, concepteur-rédacteur, VO est une agence conseil en communication globale. Notre credo : Seules les idées créent de la valeur ajoutée. Pour Smarty le rat, notre mission est triple : conseiller, construire et piloter toutes les facettes du projet -identité, packaging, édition, digital, RP- pour une communication responsable, durable et désirable. Longue vie à Smarty ! »
.
.
Vous pouvez retrouver le travail de VO sur mon site internet, sur la boîte de ma peluche, sur mes sac à dos ainsi que sur mon livre.